Accueil du site > APGF "Hall of Fame" > Pierre Deschamps ( 1856-1923 ) > Pierre Deschamps : 1er Président du Golf de Paris & de l'Union des Golfs (...)
  • Pierre Deschamps ( 1856-1923 )

  Pierre Deschamps : 1er Président du Golf de Paris & de l’Union des Golfs de France - FFGolf.

Qu’il soit féminin, masculin, amateur et professionnel, le golf français a vu le jour grâce à Pierre Deschamps.

Passionné et amoureux de golf, il est à l’origine du Club de la Boulie, des premières grandes épreuves nationales et internationales en terre française et enfin, de la création de la Fédération Française de Golf anciennement nommée Union des Golfs de France.

Pierre Deschamps

1856, correspond à l’année de naissance de Pierre Deschamps et...du 1er parcours de golf de France, le Pau Golf Club.

Après de brillantes études de droit, Pierre Deschamps entre tout jeune dans la carrière diplomatique. Il est envoyé en Allemagne pour seconder le Comte de Gontaut Biron lors du Congrès de 1878.

En effet, plusieurs représentants de pays européens sont réunis à l’ambassade de France à Berlin afin de régler le problème des Balkans qui menace la paix en Europe.

Quelques années plus tard, il est en poste à Athènes et, termine la Carrière comme 1er secrétaire d’ambassade à St-Pétersbourg.

La découverte du jeu de golf

En 1897, de retour à Paris, il décide d’entreprendre un voyage de plusieurs mois aux Etats-Unis afin de répondre à l’invitation d’amis rencontrés quelques années auparavant.

C’est au cours de ce long séjour, qu’il découvre réellement le golf et prend conscience des bienfaits qu’apporte cette activité et par l’engouement qu’il déclenche auprès des jeunes, des moins jeunes mais aussi, de toutes conditions.

Ce qu’il aime au golf, probablement tout.

La convivialité, l’activité physique, l’attrait du jeu, la confrontation avec soi même, la compétition, la beauté du geste, le cadre, l’étiquette, le respect etc…

Dès son retour, il pratique le golf à Mesnil le Roy ( golf créé en 1896 ) parcours plutôt court de 9 trous et retrouve ses amis avec lesquels il va créé le golf de la Boulie quelques années plus tard.

Visionnaire, constructeur, diplomate et sportsman, Pierre Deschamps consacrera plus de vingt cinq ans à la promotion de notre noble sport et permettra à la France d’être une des plus grandes nations golfiques.

En 1900, il participe aux Concours de l’Exposition organisés lors de l’Exposition Universelle de Paris 1900.

Ces Concours sont en réalité, les Jeux Olympiques.

Au concours handicap, avec un score de 75, il termine à la 2ème place et au concours scratch, il se classe 10ème avec un score de 231 sur 36 trous.

Scores élevés certes mais, classement honorable. Pierre Deschamps ainsi que nos cinq participantes de l’épreuve féminine représentaient certainement, nos meilleurs éléments.

Pierre Deschamps "Président du Golf de Paris"

Dès la création du Golf de Paris- la Boulie en 1901, il prend la présidence et, en 1903 le Club compte environ 400 membres et de nationalités différentes.

Pendant sa présidence, les règles du Royal & Ancient sont traduites en français. Puis, les premières grandes compétitions françaises vont apparaître.

En 1904, son ami James Gordon Bennett Jr , milliardaire américain, francophile, sportsman, grand mécène sportif et membre du Comité du Club dote la 1ère grande épreuve française organisée au golf de Paris : l’International de France messieurs – Trophée James Gordon Bennett .

Depuis 1905, Arnaud Massy , seul golfeur professionnel français connu et reconnu en Grande Bretagne, est le Pro en titre du Golf de Paris.

Désireux de montrer "du beau golf"au public parisien, Pierre Deschamps souhaite organiser un championnat professionnel afin de promouvoir le jeu de golf et par la même occasion le Club de Paris.

Dans la préface du livre d’Arnaud Massy - Le Golf - Editions Pierre Lafitte 1911, il y fait référence " Quant aux spectateurs, même profanes, si l’on veut les attirer, il faut les mettre en face de joueurs émérites dont les attitudes et les coups sont faits pour les séduire"

La notoriété du jeu de golf passait déjà par les joueurs professionnels.

Et, en 1906, tout est prêt pour accueillir les joueurs.

Le tournoi se joue et voit la victoire d’Arnaud Massy devant Tom Vardon frère du grandiose Harry qui, avec d’autres professionnels britanniques de talent, avait préféré faire l’impasse.

La fabuleuse victoire d’Arnaud Massy au British Open de 1907, qui a eu tous les honneurs de la presse britannique, américaine et enfin française, a donné une autre dimension au tournoi et a apporté un plus à la notoriété déjà internationale du Golf de Paris.

Dès 1907, tous les meilleurs professionnels britanniques sont présents pour battre le Basque sur "ses terres". Massy montre une nouvelle fois qu’il est bien le Maître et en 1908, tous reviennent avec la même volonté.

Il paraitrait que la Coupe-Challenge soit apparu lors de cette 3ème édition.

Si tel était le cas, il est possible de penser que Pierre Deschamps, certainement ravi de l’évolution du tournoi devenu grâce à Arnaud Massy, l’épreuve la plus importante d’Europe après le British Open, officialise enfin ce championnat par l’imposant trophée offert par une Américaine, Madame Edward George Stoïber en mémoire de son cher époux décédé.

Le Britannique John H Taylor aurait donc eu le privilège d’être le premier à tenir le trophée du " Grand Omnium de France Open Championship" de ses mains.

Pierre Lafitte journaliste sportif devenu l’éditeur parisien le plus mondain, est sociétaire du golf de Paris va doter dès 1908 , le 1er Championnat des Dames Françaises avec la Coupe Femina.

Afin que les pros français puissent avoir un championnat de préparation avant le Grand Omnium de France, Pierre Deschamps et le golf de la Boulie crée et organise en 1911, le 1er championnat des professionnels français.

Pierre Deschamps crée l’Union des Golfs de France

Le jeu de golf devenu "sport à la mode" se traduit par l’éclosion du nombre de Golfs-Club entre 1900 et 1911.

Les golfs de Bordeaux, du Pecq-l’Ermitage, de Nice, du Touquet, d’Arcachon, d’Evian, du Sart, de La Nivelle, d’Etretat, de Cabourg, de Vichy, d’Aix les Bains, de Fontainebleau, de Chantilly, de Tours, de Vittel, de Rouen, de Luchon, de Monte Carlo, d’Hendaye etc…. voient le jour.

Tel un bambin, le golf se déplace à quatre pattes et a besoin de se structurer.

Sac à l’épaule et Grand’Crosse, notre saint Pierre "des fairways" va répandre la bonne parole à travers la France. « Regrouper les golfs de France en une association équivalente de celles qui existent en Grande Bretagne et aux Etats-Unis ».

En janvier 1912, le président du Golf de Paris adresse une lettre à tous les présidents des golfs de France et leur soumet son projet de structuration.

Le but « de propager et de maintenir, en France et dans les colonies, les intérêts primordiaux du Golf ainsi que l’esprit de ce noble jeu et de resserrer les liens amicaux qui existaient déjà entre les différentes sociétés existantes ».

Dix huit sociétés sur une quarantaine répondent à son invitation. La 1ère Assemblée se déroule le 26 juin dans les salons de l’Automobile Club de France et permet la création du 1er Comité.

Président : M. Pierre Deschamps

Vice-présidents : MM. le baron Jean Roissard de Bellet, le marquis de Chasseloup-Laubat.

Secrétaire-Trésorier : M. F. Outrey

Membres du Comité : MM. le marquis de Beaumont, Louis Durand, R.V. Forbes, M. Griolet et L. Yeatman.

« Tee planté, balle posée, la mise en jeu est faite ».

L’Union des golfs de France sera constituée officiellement le 24 novembre 1912.

« Les premières préoccupations furent de créer un calendrier national, de réglementer les handicaps, faire respecter les règles du jeu, assurer la représentation française dans les épreuves internationales et attirer toutes les sociétés à demander leur affiliation à l’Union »

Dès la création de l’Union des Golfs de France, le président œuvre pour la promotion du golf en France.

Il a l’idée d’un match professionnel triangulaire France / Etats-Unis / Grande Bretagne. Finalement ce sera une rencontre France / Etats- Unis.

4 joueurs professionnels américains viennent au golf de Paris pour affronter nos quatre meilleurs représentants. Les joueurs représentants les Etats-Unis sont John Mc Dermott vainqueur US 1911 et 1912, Alex Smith vainqueur US 1906 et 1910, Tom Mac Namara et Mike Brady joueurs tout aussi brillants.

Arnaud Massy, Louis Tellier, Eugène Laffitte et Jean Gassiat représentent l’équipe de France.

Le résultat est sans appel : France bat Etats-Unis 6 à 0.

A l’issue de la rencontre, John McDermott critique la formule de jeu et lance vexé « les concours en match play ne prouvent rien, seuls, les concours par coups comptent ».

Arnaud Massy et Louis Tellier sont invités à jouer l’US Open 1913.

Le Basque doit décliner l’invitation contraint de remplir son contrat avec le golf de Deauville pour la saison d’été.

Louis Tellier participe à l’US Open et termine à la quatrième place.

Francis Ouimet, jeune amateur de vingt ans remporte l’épreuve en play off contre Harry Vardon et Ted Ray.

L’année suivante, le champion américain vient participer à une série de tournois en Europe dont l’International de France Amateur qu’il remporte face au britannique H.J Topping par 4 et 3.

Quelques semaines plus tard, la guerre éclate. Celle-ci met un frein au développement du golf en France mais également dans toute l’Europe.

1923, Pierre Deschamps crée les Nationaux Dames et Messieurs

Quatre bonnes années ont passé depuis le conflit mondial. Une demande de nouvelles rencontres de la part des meilleurs joueurs amateurs se fait entendre.

En 1923 , l’UGF met en place les Championnats Nationaux Dames et Messieurs.

Pierre Deschamps offre les deux challenges ainsi que les coupes souvenir aux vainqueurs.

Pourquoi créer un National Dames alors que la Coupe Femina représente déjà ce championnat ?

De plus, à la création du l’UGF, la Coupe Femina est considérée, compétition fédérale comme le sont :

- L’International de France Messieurs

- Le Grand Omnium de France

- L’International de France Dames

- Le Championnat de France professionnel.

En 1922, le Comité du Golfer’s Club, dont faisait partie la plupart des membres du Comité de l’UGF ainsi que nos meilleurs représentants, avait décidé de créer 4 nouvelles épreuves du nom de Coupe de France.

La création de ces quatre nouvelles épreuves me semblent être à l’origine du nouveau National Dames et du National Messieurs.

La 1ère épreuve devait être une Coupe de France Interclubs Mixtes Les matchs devaient être composés de 2 simples messieurs, 1 double messieurs, 1 simple dames et 1 double dames par éliminatoires et en match play.

La 2ème, une Coupe de France Doubles Mixtes sur 36 trous en stroke play.

La 3ème, une Coupe de France Juniors pour les moins de 17 ans garçons et filles sur 18 trous en stroke play.

Et enfin, une épreuve équivalente à la Coupe Femina jouée en stroke play, la Coupe de France Messieurs mais, sur 36 trous.

En créant dès 1923, un nouveau National Dames et un National Messieurs et avec une formule de jeu différente, Pierre Deschamps permettait aux joueuses et joueurs d’avoir le même nombre d’épreuves au calendrier.

Les nouvelles rencontres proposées par le Golfer’s Club n’auront pas lieu en 1923 mais seront mises en place par Henri de Noailles, duc de Mouchy, devenu Président de l’Union des Golfs de France suite au décès de Pierre Deschamps, le 12 octobre 1923.

Dès 1924, la coupe Ganay est créée ainsi qu’un Double Messieurs, doté par le duc de Mouchy.

En 1926, la Thion de la Chaume dote le Championnat Doubles Mixtes, la Gounouilhou dote l’Interclubs de France Messieurs, la Coupe Carlhian le championnat junior masculin et enfin la coupe Esmond est créée en 1927 pour les jeunes filles.

Rédacteur : Philippe PALLI

 
  • Galerie d'images
    navigation sur les images
Pierre Deschamps baron Jean de Bellet et marquis Chasseloup Laubat Lunch à la Boulie 1902 Chalet de l'Exposition Golf de Paris